La kinésithérapie après AVC

Longtemps considéré comme une fatalité, l’AVC, (accident vasculaire cérébral), souvent appelé « attaque cérébrale », est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau, qui entraîne la mort des cellules cérébrales.

Chaque année, 150 000 personnes sont victimes d’un AVC, plus de 110 000 sont hospitalisées et 30 000 en meurent. Cette pathologie représente la première cause nationale de handicap acquis de l’adulte : plus de 500 000 Français vivent avec des séquelles. Sa prise en charge est une véritable course contre la montre : plus elle est rapide, moins les risques de séquelles sont importants. On le sait peu mais le kinésithérapeute peut intervenir de façon très précoce, parfois le lendemain même de l’AVC, afin de prévenir ces séquelles. Il pourra également accompagner le patient durant toute la durée de sa rémission.

Qu’est ce qu’un AVC ?


La charte de la rééducation/réadaptation des personnes avec paralysie cérébrale est le résultat d’une réflexion organisée et fédérée par la Fondation Paralysie Cérébrale avec les acteurs nationaux de l’enquête ESPaCe, sociétés savantes (SFERHE1, SFNP2, SOFMER3, CDI4), associations de familles (FFAIMC5, Association Hémiparésie), professionnels de santé et personnes avec paralysie cérébrale.

Lire la suite.


Un ouvrage a été réalisé par des masseurs-kinésithérapeutes experts, intitulé « Information et programme d’exercices dans les suites d’un AVC ». Il est destiné aux patients, aux aidant et aux masseurs-kinésithérapeutes. Il a bénéficié du parrainage de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes particulièrement impliqué dans ces travaux aux côtés du Ministère de la Santé et des Sports. En effet la profession est particulièrement impliquée dans l’accompagnement thérapeutique des patients atteints d’AVC, de la phase initiale à la phase de réinsertion, et elle ne pouvait pas être absente de cette réflexion sur l’amélioration de la qualité des prises en charge.

Vous pouvez télécharger ce guide, au format pdf, afin de pouvoir l’utiliser et le faire connaître à vos confrères, à vos patients et à leurs aidants.


L’accident vasculaire cérébral est la 3e cause mortalité dans notre région et la 1ère cause de handicap acquis chez l’adulte.

Il peut être combattu plus efficacement avec une meilleure information du public :

  • Quels conseils pour éviter un AVC ?
  • Comment reconnaître ses symptômes?
  • Comment réagir face à un AVC ?

Lien vers le site de l’ARS.

… des messages essentiels qui peuvent sauver des vies… Aidez-nous à les relayer !